Articles les plus récents

mardi 20 septembre 2016
par  Michele

PO’ART : programmation 2016-2017

Deux images, deux clics, à vous le programme Po’Art

vendredi 9 septembre 2016
par  Michele

Autour du CHAT NOIR

L’Association Po’Art
127 avenue de la gare-Pernes les Fontaines
propose pour la reprise de ses activités littéraires,
Vendredi 23 septembre 2016 à 20h15,
une soirée montmartroise inédite, réalisée et présentée par Pierre Verdet, un habitué des lieux.
Autour du Chat NOIR,
Rendez-vous de (...)

mardi 30 août 2016
par  Michele

Cours d’Histoire de l’Art, 2016 - 2017

Po’ART...& Les Ateliers Sinople
127 av. de la Gare – 84210 Pernes les Fontaines
Tel. 06 64 70 00 47/04 90 40 01 71
p margin-bottom : 0.25cm ; line-height : 120% ;
Cours d’Histoire de l’Art pour la saison 2016 - 2017
animés par Coralie Bernard :
Les cours auront lieu (...)

Albums les plus récents

Annonces

SEPTEMBRE 2016


Reg’Arts Croisés

  à Vedène s’en-livre


le samedi 1er octobre 2016



Po’ART & Les Ateliers Sinople


127 av. de la Gare – 84210 Pernes les Fontaines Tel. 06 64 70 00 47/04 90 40 01 71

  Sortie culturelle à Rodez pour 2 jours, les 11 et 12 octobre 2016,


Le Musée Soulage, l’Abbatiale de Conques, et à Lodève l’exposition Alexandre Hollan


  Les Cours d’Histoire de l’Art en 2016-2017 tous les jeudi, débutent le jeudi 29 septembre de 18h à 19h30


Brèves

A propos de ...

lundi 6 décembre 2010

 

A propos de nos tableaux à plusieurs mains.

COBRA singulier-pluriel : ce livre de 98 m’a sauté en main. J’y ai découvert qu’à la création du groupe en 48, les poètes, peintres, philosophes qui l’intègrent se mettent à écrire et peindre sur les mêmes supports, à deux ou trois, ensembles.

Des « peintures-mots »comme dit Christian Dotremont le fondateur.

Et Pierre Descargues dans la préface de l’ouvrage précise :

 « c’est pour bien marquer que la création est un partage que dès la fondation de COBRA il y eu abondance d’œuvres collectives. »

Je pense qu’il y a eu avant ou après, voisines en esprit, de telles actions, sans doute. Mais je sens que nous avons attrapé le témoin d’une course toujours vivante.

Jicé